Liens   

macparis

Deux salons annuels, un au printemps l’autre en automne, présentant, chaque fois, entre vingt et trente artistes plasticiens, invités aprčs sélection sur dossier puis visite d’atelier.

macparis, c’est :
  • une sélection rigoureuse,
  • toute la gamme des pratiques plasticiennes contemporaines : peinture, dessin, gravure, sculpture, installation, photographie, vidéo…,
  • une vitrine exceptionnelle, dans un lieu prestigieux en plein cœur de Paris,
  • la possibilité de rencontre avec les créateurs, présents pendant tout la durée de l’événement,
  • des contacts et des ventes en direct,
  • l’expérience d’une association de passionnés qui défendent et diffusent la création artistique depuis plus de 30 ans.
 ,
L’H du Sičge

Depuis 1987, l’association Acte de Naissance démontre son attachement et son soutien ŕ la création contemporaine en devenir. De par son projet artistique et culturel, et par la sensibilisation menée auprčs des publics, elle a su mettre en place, ŕ Valenciennes, un outil professionnel dans le champ de la création contemporaine en arts plastiques : L’H du Sičge, qui s’inscrit aujourd’hui comme véritable pôle de ressources artistiques sur le territoire de la région Hauts-de-France. L’H du Sičge – une ancienne menuiserie du début du XXe sičcle – se compose d’une galerie de 350 m2, de cinq ateliers permanents et d’un atelier-logement réservé ŕ l’accueil d’artistes en résidence. Cette configuration structurelle unique dans la région sert les objectifs de l’association, ŕ savoir : la dynamique de découverte et de rencontre des artistes et de leurs œuvres en gestation dans l’atelier, la programmation d’expositions qui en découle et les enjeux culturels et sociaux que cela suscite.
 ,
Galerie Réjane Louin

La Galerie Réjane Louin, galerie d’art contemporain, a ouvert ses portes le 1er juin 2008 à Locquirec.
Ce charmant village de bord de mer du Finistère Nord, situé à mi-chemin entre Lannion et Morlaix, accueillait déjà au début du XX° siècle le grand peintre nabi suisse, Félix Vallotton. Résidant régulièrement à l’actuel Grand Hôtel des Bains, qui jouxte la galerie, il peint là des paysages toujours reconnaissables aujourd’hui.
La Galerie Réjane Louin décide de montrer l’œuvre d’artistes résolument engagés dans la création d’aujourd’hui. Certains sont déjà largement reconnus. D’autres sont les grands de demain.
 ,
Peinture numérique

Une peinture ou un dessin numérique, est une œuvre dont la création originale, réalisée par l’artiste avec des outils numériques, est enregistrée sous la forme d’un fichier informatique. Ce fichier constitue l’œuvre originale, indépen­damment de son support.

Le blog de l’art numérique, avec des textes théoriques et des conseils pratiques.

Principaux contributeurs – Gilles GUIAS, plasticien, et Louis DOUCET.
 ,
La Galerie du Haut-Pavé

Fondée en 1953 par Gilles Vallée O. P., la Galerie du Haut-Pavé est une association sans but lucratif ayant pour mission de promouvoir les jeunes artistes en organisant leur première exposition à Paris. Elle a ainsi « lancé » un certain nombre d’artistes ayant ultérieurement acquis une grande notoriété, notamment Arman, Claude Bellegarde, Mark Brusse, Olivier Debré, Marc Devade, Marino Di Teana, Gustav Bolin, Gérard Deschamps, James Guitet, Shirley Jaffe, Xavier Longobardi, Tony Soulié, Bernard Turiot, Marie Vassilieff, Léon Zack et beaucoup d’autres…
Elle a aussi bénéficié du support actif de quelques aînés qui ont parrainé et continuent, de décennie en décennie, à supporter son action : Jean-Michel Atlan, Camille Bryen, Jean Deyrolle, Raoul Dufy, Auguste Herbin, Étienne Hajdu, Hans Hartung, Yves Klein, Charles Lapicque, Georges Mathieu, Henri Matisse, Serge Poliakoff, Nicolas de Staël, Pierre Soulages, Jacques Villon…
La Galerie du Haut-Pavé organise de cinq à huit expositions personnelles par an, pour des jeunes (moins de quarante ans) artistes ayant fait acte de candidature en envoyant ou en déposant un dossier. Plus de cinq cents dossiers sont reçus, chaque année, et analysés par un Comité de Programmation qui, au-delà du processus de sélection, prodigue des conseils et privilégie le contact direct, en atelier, avec les artistes candidats. L’accueil des artistes est aussi assuré une fois par semaine dans les locaux de la galerie.
La Galerie du Haut-Pavé propose aussi des « cartes blanches » à des critiques d’art ou a des collectionneurs particulièrement actifs dans la promotion de la jeune création. Elle ouvre aussi régulièrement ses locaux à des associations de province, avec pour objectif de lutter contre une tendance trop parisianocentrique de l’art contemporain en France. L’action de la Galerie du Haut-Pavé ne s’inscrit pas en opposition avec les galeries commerciales, mais en parallèle et en complément avec elles, réalisant le travail de défrichage et la prise de risque qu’elles n’ont pas toujours le temps ou les moyens d’effectuer.
 ,
Des chefs-d’œuvre revisités